Utilisez le Slow Play au Poker pour des chances optimales de gains

Slow play poker Tout comme le bluff et l'isolation, le slow play au poker est l'une des techniques les plus exploitées par les amateurs de casinos français, en raison de tous les avantages qu'il offre au cours du jeu. Si vous êtes du genre à aimer voir le jeu évoluer à votre rythme, cette stratégie vous conviendra sans aucun doute et vous donnera même la possibilité de rafler facilement les mises de vos adversaires. Comme vous le savez sans doute, le poker est un jeu d'habileté, et il vous faudra assez de connaissances et de compétences, aussi bien basiques qu'avancées, pour espérer y tirer le meilleur parti. Le slow play au poker nécessite un certain nombre de choses que vous devez prendre en compte pour être certain de ne pas perdre la partie.

Définition du slow play au poker

En anglais, « slow play » signifie « jeu lent », et dans le contexte de ce jeu de cartes, il s'agit d'une stratégie qui consiste à sous jouer une main très forte au cours d'une partie. En effet, le principe de base du slow play au poker consiste à piéger un adversaire en jouant avec une faible agressivité bien que vous déteniez une main très forte. Cette technique est très souvent assimilée au bluff, à la seule différence qu'au lieu de faire croire à votre adversaire que vous avez une main forte alors que vous avez une main faible, vous le laissez penser qu'il a l'avantage sur vous bien que cela ne soit pas le cas. En faisant croire aux autres joueurs que vous détenez des cartes faibles, vous les poussez à augmenter leurs mises dans le but d'accroître considérablement le nombre de jetons que vous pourrez ramasser après l'abattage. Cette stratégie vous permet de maximiser chaque main forte que vous obtenez pour décrocher de grosses récompenses. À titre informatif, il existe deux types de slow play au poker à savoir le slow play classique et le slow play en position (qui s'utilise pour faire appel sur une relance).

Comment réussir le slow play au poker

Le slow play au poker n'est pas compliqué lorsque vous arrivez à respecter les quelques notions basiques que cela implique. Dans le cas contraire, vous pourrez gagner certes, mais vous risquez de repartir avec des miettes plutôt que de grosses sommes d'argent.

Garantissez-vous une main imbattable : Avant de vouloir tenter un slow play, vous devez vous assurer que vous détenez une main imbattable ou presque imbattable. À ce niveau, il faut souligner qu'une bonne main ou une main intéressante ne fera pas l'affaire en ce sens que si un autre joueur dispose de meilleures cartes, vous risquez de rassembler les mises à la table à son avantage. Ceci dit, vous devez vous assurer qu'il n'y a presque aucune possibilité de perte avec les cartes que vous détenez dans vos mains.

Misez peu : Il ne sert à rien de miser gros si votre objectif est de pousser les autres parieurs à parier gros pour ramasser tout ce qui se trouve sur la table ! Pour beaucoup de joueurs, pour gagner gros, il faut miser gros ! Cette théorie est vraie partout sauf au slow play lorsque vous jouez au poker. En effet, en plaçant une grosse mise, vous signalez immédiatement à vos adversaires que vous disposez d'un excellent jeu, ce qui aura pour conséquence de les amener à placer les plus petites mises possible. En plaçant cependant un petit nombre de jetons, vous laissez entendre que vous êtes en désavantage, ce qui les poussera à augmenter leurs mises pour gagner gros. Une fois qu'ils auront augmenté le montant de leurs mises, vous n'aurez qu'à dévoiler vos cartes au moment de l'abattage pour rafler tous les jetons à la table.

Apprenez à faire le bluff : Le slow play est une autre forme de bluff, ce qui implique que si vous souhaitez en tirer le meilleur parti, il vous faut apprendre les différents éléments qui entrent dans la mise au point d'un bon bluff. Entre autres, on peut déjà citer votre image, votre expression facile, votre position, l'observation des joueurs, l'évolution des mises, le type d'adversaire que vous affrontez et la lecture du jeu.

Tentez votre chance dès maintenant avec le slow play

Avant même de vouloir essayer de gagner gros en utilisant le slow play, il est important d'évaluer les avantages et les inconvénients de cette stratégie. En outre, il faut souligner que le slow play ne s'effectue pas à n'importe quel moment de la partie. Par exemple, vous ne pourrez pas exploiter cette stratégie durant un préflop, vu que durant cette étape du jeu, aucune main ne peut être déterminée comme étant assez forte pour être sous jouée. Le slow play au poker est généralement recommandé à partir du flop voire du tournant pour vous garantir plus de chance de gains. Évidemment, vous devez aussi bien maitriser les règles du jeu.